vendredi 22 octobre 2010

La nouvelle mode des kidnappings en Tunisie.



 C'est la nouvelle mode en Tunisie! Tout le monde pleure de chaudes larmes dessus sur Facebook! Un concert d'Elton John à Carthage? Mais non. L’Espérance qui se réconcilie avec le peuple égyptien, même pas! David Beckham en tournée promotionnelle à Tunis, encore plus fort! Après l'affaire de la petite Sarra kidnappée en septembre dernier, c'est au tour du petit Montassar de faire larmoyer le bon peuple après s'être fait enlevé par de méchants bonhommes cagoulés, dont on a réussis à avoir de bons portraits robots ( cherchez l'erreur ). Il est assez incroyable de voir comment, en si peu de temps et avec si peu de moyens, on a pu mobiliser une armée humaine aussi imposante. Tout le monde poste, publie, montre la photo, s'inquiète, rassure un autre, émet des hypothèses. La recette est à chaque fois la même: un beau petit minot, une maman en pleure, un mystère, des questions... C'est ainsi qu'on réussit ce tour de magie incroyable de détourner l'attention du tunisien moyen du championnat de football, et de faire oublier un temps sois peu à la minette tunisienne l'intrigue de son feuilleton télévisé ou le charme du nouveau clip de Nancy Agram. De la magie je vous dit! Du très haut vol!




  Qu'on me comprenne bien: je ne suis pas encore atteint d'idiotie primaire pour souhaiter la mort d'un pauvre petit gamin qui n'est au fond que la victime d'une société tunisienne qui se criminalise de plus en plus et va connaître les rapts si tragiquement à la mode en occident. Mais je trouve honteux de faire autant de cas d'une victime de simple malfrats alors qu'on passe sous silence les centaines d'autres crimes commis par un état voyou qui eux atteignent les sommets de l'horreurs dans la plus grande impunité. Je souhaite de tout coeur que ce gamin revienne dans les bras de sa maman mais, excusez-moi, je n'aime pas les récupérations médiatiques et garderai mes distances avec l'affaire. Je rappelle à tout le monde que Khedija Arfaoui s'est faite emprisonnée en juillet 2009 pour avoir diffusé sur Facebook des informations concernant... les nouveaux enlèvements d'enfants! Hier, 8 mois de prisons pour elle, et aujourd'hui une récompense pour celui qui livrerais les ravisseurs?




   Bizarrement, on ne dit jamais rien des disparitions fréquentes d'opposants au régime ou (pire) de simple citoyens n'ayant rien fait, on parle encore moins des grèves de la faim qui deviennent presque quotidiennes. La Tunisie a connu une importante réforme qui allait allonger à 62 ans l'âge de départ à la retraite. En France ils font la même chose,c'est presque la révolution. En Tunisie, personne n'en parle. Même pas mal!  La crise? Connait pas! On vole les richesses du peuple, on le torture, on l'emprisonne, on l'humilie, on l'infantilise, on traîne ses héros dans la boue, on casse la gueule de ceux qui se battent pour lui, et lui,le peuple, ne dit rien! Par contre tout le monde reprend la symphonie orchestrée par nos très indépendants médias nationaux pour trouver un pauvre petit garçon. Un journaliste est injustement jeté en prison où il risque de mourir de son asthme avant même de mourir de sa grève de la faim, et alors?! Un journaliste, ça fait pas pleurer, et si ça tombe l'histoire est fausse on va vous dire! En France aussi le gouvernement a tenté la diversion en agitant le spectre de la menace terroriste, supposée détourner l'attention de la population en cette délicate période, la manœuvre est archi-connue. En Tunisie on l'a reprise et améliorer. Mais nous allons garder jalousement la recette de ce succès.



dimanche 10 octobre 2010

Psychanalyse à la musulmane.


 Ces deux courts entretiens sont extraits de la rubrique du courrier des lecteurs du magazine Salamnews n°15 datant de mai 2010. Nora et Mansour demandent à Chams en Nour, psychanalyste du journal, quelques sages conseils concernant leurs problèmes...

 "Je ne sais pas trop si c'était bien de ma part de vous poser cette question, mais j'aimerais savoir si j'ai mal agi en ayant des rapports avec mon futur mari. Nous avons fait une petite fête avec ses parents et le miens pour célébrer notre union et mon père a acheté du mouton. Le soir, les hommes ont fait la prière et ont lu le coran pour célébrer notre union. Ma mère est au courant et celle de mon époux aussi. Mon père ne le sait pas, j'ai peur de le décevoir. Ma question c'est de savoir si c'est halal ou haram. " Nora.

 Chams en Nour: Chère soeur, merci de votre confiance mais, pardonnez-moi, je vous renvois votre question. En votre âme et conscience, à partir du moment ou votre mariage était programmé, votre futur mari d'accord et vous aussi, pensez-vous avoir commis une faute qui pourrait contrarier votre relation à Allah? vous êtes la seule à pouvoir répondre en toute lucidité à cette question, vous ne pouvez pas décemment vous en remettre à d'autres pour la trancher. Quant au respect envers votre père, je le trouve malmené par un secret dont vous avez décidé de l'entourer et qui revient à une forme de mensonge, qui, lui est haram (illicite)... Demandez-vous plutôt pourquoi vous n'arrivez pas à assumer votre décision d'adulte.

 " Je me retrouve dans une situation très délicate: je suis sorti quelques semaines avec une musulmane française, qui est tombé enceinte. Je n'était pas prêt à avoir un enfant avec elle, mais elle a voulu le garder. J'ai raconté à mes parents en Algérie que nous étions mariés religieusement, mais ce n'est pas vrai. L'enfant est né, la mère reconnait mon rôle de père, que je veux bien assumer financièrement, mais elle refuse de vivre avec moi, car elle dit qu'il n'y a pas d'amour entre nous. Qu'en pensez-vous? " Mansour,34 ans.

 Chams en Nour: Avez-vous réfléchis à : pourquoi ce mensonge envers vos parents? Souhaitez-vous être tellement conforme à ce que vous croyez qu'ils attendent de vous? Avez vous peur de transgresser les valeurs familiales? Quand vous êtes sortis avec cette femme, ces questions se sont posées et, maintenant, vous devez assumer les conséquences de vos actes. C'est bien que acceptiez l'enfant dans ces conditions, vous reconnaissez son besoin de père, mais ce serait encore mieux si vous osiez dire la vérité à vos parents. Ils la sauront un jour ou l'autre,non? Souvenez-vous que le prophète [ Paix et salut sur lui] a dit: " Qu'est-ce qui fait tomber les gens dans l'Enfer sur leur nez,sinon que la moisson de leur mensonges?" "

 Curieux ces petites conversations, presque loufoques. D'abord la pauvre Nora qui au lieu de demander l'avis à un juriste en islam sur tel ou tel acte va poser la question à une psychanalyste, cette dernière ne trouvant pas mieux que de la renvoyer à ses propres questions, et bang le direct du gauche! Et bien halal lui! Après vient une autre victime, une autre âme perdue, Mansour, énième sacrifié sur la liste de la religion qui a du choisir entre sexe et piété ascétique, entre droit à la liberté et abstinence obligée, entre amour du corps et passions tristes. Notre bonne psychanalyste ne s'en laisse pas défaire pour autant et le rappel au devoir ô combien sacré, ô combien ancestral d'obéissance envers les aînés. Rien n'est dit directement, tout est sous-entendu évidemment. Mais le désarroi qui en naît lui est bien réel. Si après ça on croit encore que la religion est un refuge pour toutes les âmes perdues..

Un sport de branleur...



James Burden, 55 ans, affectionne particulièrement le sport. Cet Ecossais vient d'inventer une forme assez particulière de biathlon. Il a été arrêté, à 5 heures du matin, tandis qu'il faisait du trampoline tout en se masturbant. L'objet de son excitation était la chambre allumée des voisins, mais ceux-ci ont alerté la police. On ne sait si le sauteur avait eu le temps d'atteindre le septième ciel !


Paru dans Marianne,21 août 2010.

samedi 9 octobre 2010

Le Désir de peindre.

Malheureux peut-être l'homme, mais heureux l'artiste que le désir déchire!

Je brûle de peindre celle qui m'est apparue si rarement et qui a fui si vite, comme une belle chose regrettable derrière le voyageur emporté dans la nuit. Comme il y a longtemps déjà qu'elle a disparu!
Elle est belle, et plus que belle; elle est surprenante. En elle le noir abonde: et tout ce qu'elle inspire est nocturne et profond. Ses yeux sont deux antres où scintille vaguement le mystère, et son regard illumine comme l'éclair: c'est une explosion dans les ténèbres.

Je la comparerais à un soleil noir, si l'on pouvait concevoir un astre noir versant la lumière et le bonheur. Mais elle fait plus volontiers penser à la lune, qui sans doute l'a marquée de sa redoutable influence; non pas la lune blanche des idylles, qui ressemble à une froide mariée, mais la lune sinistre et enivrante, suspendue au fond d'une nuit orageuse et bousculée par les nuées qui courent; non pas la lune paisible et discrète visitant le sommeil des hommes purs, mais la lune arrachée du ciel, vaincue et révoltée, que les Sorcières thessaliennes contraignent durement à danser sur l'herbe terrifiée!

Dans son petit front habitent la volonté tenace et l'amour de la proie. Cependant, au bas de ce visage inquiétant, où des narines mobiles aspirent l'inconnu et l'impossible, éclate, avec une grâce inexprimable, le rire d'une grande bouche, rouge et blanche, et délicieuse, qui fait rêver au miracle d'une superbe fleur éclose dans un terrain volcanique.

Il y a des femmes qui inspirent l'envie de les vaincre et de jouir d'elles; mais celle-ci donne le désir de mourir lentement sous son regard.


Charles Baudelaire.
Le Spleen de Paris.

Madone de Edvard Munch

vendredi 1 octobre 2010

Lettre à Elleise

video



Fuck your God! your Lord! your Christ!
He did this! took all you had and..
Left you this way, still you pray, never stray, never
Taste of the fruit, never thought to question "Why?"

It's not like you killed someone
It's not like you drove a hateful spear into his side
Praise the one who left you broken down and paralyzed

He did it all for you...